Regards croisés sur la médecine personnalisée

Au cours de cette séance, Marc Billaud (biologiste) et Xavier Guchet (philosophe) ont porté un double regard critique sur la médecine personnalisée. Comme l’explique Marc Billaud, la visée de cette médecine est de proposer le traitement le plus adapté au patient en se basant sur les caractéristiques moléculaires de sa maladie. Il s’agitdonc de prescrire le bon traitement au bon groupe de patients au bon moment. Derrière le choix de ce terme dont les critères de démarcation avec d’autres dénominations demeurent assez flous (médecine marcbillaud3de précision, médecine 4P, etc.), il faut s’interroger sur l’insistance d’un certain discours médical et médiatique qui voudrait que nous soyons confrontés à une révolution des méthodes et des pratiques. Or, les concepts organisateurs de ce type de médecine, à savoir la réduction de la maladie à ses composantes moléculaires, les notions de cible thérapeutique et de biomarqueurs ainsi que la conception des approches pharmacologiques s’inscrivent dans une évolution de longue durée de la biomédecine sans élaboration conceptuelle radicalement nouvelle. La déconstruction moléculaire de la pathologie a, en revanche, pour conséquence une reconfiguration de la nosologie qui devient moléculaire et aboutit à une stratification des patients sur de nouveaux critères. De plus, ce type de médecine s’appuie sur une série de sauts technologiques et économiques qui l’a rendue possible : séquençage de l’ADN à haut débit, miniaturisation des procédés d’analyse, baisse très importante des coûts de génotypage. Il s’ensuit que la définition des essais cliniques est en train d’être modifiée puisqu’il s’agira de tester des candidats médicaments sur des groupes de patients stratifiés selon des caractéristiques moléculaires. Il apparaît donc que la médecine personnalisée relève plus de l’innovation thérapeutique avec ses questions afférentes sur le transfert des connaissances, les stratégies industrielles et les enjeux d’économie de la santé que d’une révolution médicale.

exposé de Marc Billaud

Xavier Guchet propose une mise en perspective philosophique des promesses de la médecine personnalisée. Alors que l’on déplore une dépersonnalisation croissante de la relation de soin, la personnalisation serguchetait-elle désormais de retour et au centre de la relation patient-médecin avec l’émergence de ce nouveau type de pratique? Á partir de cette question, il développe plusieurs réflexions. Comme il l’explique, la médecine personnalisée transforme la relation thérapeutique car le praticien en plus des signes cliniques prend aussi en compte les caractéristiques moléculaires de la maladie de son patient. Xavier Guchet repère ainsi trois transformations engendrées par cette médecine. La première est une transformation épistémique du statut de la norme. On assiste, en effet, à un brouillage du partage entre normal et pathologique puisque les études de séquençage des génomes ont montré que la variation génétique est la norme. La deuxième relève d’enjeux économiques avec la crise de l’innovation pour les sociétés pharmaceutiques et l’échec de nombreux candidats médicaments lors des essais cliniques. La médecine personnalisée peut relancer le test des molécules éliminées lors d’un essai clinique puisqu’elles peuvent être de nouveau étudiées sur des groupes de patients stratifiés sur des critères moléculaires. Dans ce contexte, le biomarqueur et le test compagnon jouent un rôle important dans ce dispositif. Troisièmement, la médecine personnalisée soulève des questions éthiques.  Que faire de l’information génétique si elle révèle des informations sur les individus qui ne faisaient pas partie du cadre initial consenti par ceux-ci pour participer à une étude génétique ? Quels sont les risques de dérive vers une médecine centrée sur des groupes ethniques comme on l’a vu avec le cas du médicament BiDil ? N’y a t-il pas un risque que la médecine personnalisée renforce les inégalités sociales devant la santé et la médecine avec en particulier les coûts d’accès à ces nouveaux médicaments ?

Exposé de Xavier Guchet

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *